Library vs Consulting

Library vs Consulting

Les deux modèles comparés dans cet article proviennent de l’expérience du fondateur de TenderCulture, Germain Chittaro, également consultant en digitalisation des entreprises. Il partage en toute transparence sa vision du consulting et les axes d’amélioration pour sécuriser au maximum cette activité et la rendre pérenne.

Qu’est-ce que le consulting ?

Le consulting, également appelé conseil en entreprise ou conseil en management, est une activité professionnelle dans laquelle des experts extérieurs, appelés consultants, fournissent des conseils, des recommandations et des solutions à des entreprises, des organisations ou des individus pour les aider à résoudre des problèmes, à améliorer leurs performances, à prendre des décisions stratégiques ou à atteindre des objectifs spécifiques.

Les consultants sont généralement des spécialistes dans leur domaine d'expertise et apportent une perspective externe et des compétences techniques pour aider leurs clients à relever des défis complexes.

Le processus de consulting

Le processus de consulting implique généralement les étapes suivantes :

  1. Identification du problème : Les consultants travaillent avec leurs clients pour comprendre leurs besoins spécifiques, leurs défis et leurs objectifs.
  2. Analyse et recherche : Les consultants recueillent des données, effectuent des recherches et analysent les informations pertinentes pour élaborer des recommandations fondées sur des preuves.
  3. Développement de solutions : Sur la base de leur analyse, les consultants proposent des solutions, des stratégies ou des plans d'action adaptés aux besoins du client.
  4. Mise en œuvre : Si nécessaire, les consultants aident leurs clients à mettre en œuvre les recommandations en fournissant une assistance opérationnelle.
  5. Suivi et évaluation : Les consultants surveillent les résultats de la mise en œuvre et ajustent les recommandations si nécessaire pour garantir leur efficacité.

Le consulting est une profession diversifiée et peut être exercé de manière indépendante en tant que consultant indépendant ou au sein de cabinets de conseil spécialisés. Les consultants apportent une expertise externe précieuse et peuvent jouer un rôle essentiel dans l'amélioration des performances et la prise de décisions éclairées au sein des entreprises et des organisations.

Modèle actuel du consulting

Le modèle actuel du consulting est basé sur la vente de prestations à la journée, demi-journée voire parfois à l’heure. Le client exprime son besoin et le consultant émet un devis sur un nombre de jours d’accompagnement global.

Le TJM, taux journalier moyen, est utilisé pour définir le coût d’un consultant à la journée. Son expérience, sa connaissance et ses références aident à définir ce TJM. Plus un consultant est expérimenté et plus son TJM est haut.

Un consultant sénior est censé être plus efficace qu’un consultant junior car il a déjà vécu des situations similaires.

NB : Chaque secteur d’activité est différent et demande des connaissances plus ou moins rare sur le marché. C’est cette rareté qui peut littéralement faire exploser le TJM d’un consultant (exemple dans le domaine de l’intelligence artificielle).

Exemple d’un devis :

Besoin d’un accompagnement pour la mise en place d’un logiciel Temps nécessaire : 20 jours Expérience nécessaire : >5 années dans l’implémentation d’ERP TJM du consultant : 850€/HT

Cela représente le CA brut de l’entreprise. A cela, il faut retirer le temps de préparation de la mission, les déplacements (si non pris en compte), le matériel nécessaire (logiciel de gestion de projet, etc), le salaire du consultant.

Cela nous rapproche de la marge nette dégagée par un consultant en une journée d’accompagnement.

Le challenge n°1 pour les entreprises de conseil est donc de réussir à abaisser au maximum les charges inhérentes au métier (formation, outils, matériel), les charges d’exploitation et les frais de déplacement. Avec l’avènement du télétravail, de plus en plus de projets d’accompagnement sont réalisés en distanciel. Bonne ou mauvaise chose, ce n’est pas le sujet du jour 😅

Le consulting, réservé aux riches ?

Visuels produits LIbrary.gif

En tant que consultant, nous entendons souvent dire “Tu coûtes trop cher” ou “Je n’ai pas les moyens de faire appel à tes services”. Cela peut se comprendre, mais ce n’est pas à prendre au pied de la lettre.

Internaliser les ressources n’est pas gratuit et vous oblige à d’autres obligations (code du travail) qui ne sont pas les mêmes qu’avec un consultant externe.

Je dirais que cela dépend de votre projet (temps, compétences) et de votre vision. Si votre objectif à moyen terme est de créer un nouveau service dans votre entreprise et de structurer un pôle avec de vraies compétences, alors il est dans votre intérêt de recruter.

En revanche, si vos besoins sont passagers et liés à un projet court terme, alors le consulting peut vous faire gagner du temps et de l’argent.

Les aides pour bénéficier d’un consultant

Il est possible d’inclure la charge d’un consultant externe dans le financement de votre projet, de conception et de R&D. En France par exemple, chaque région détermine les aides allouées aux entreprises en fonction de leur secteur d’activité et de la nature du projet. Rendez-vous sur le site de votre région pour en savoir plus.

Quels risques pour le modèle de consulting actuel ?

Avant de parler de risques, découvrons un statut qui est venu bouleverser les cabinets de conseil depuis 2009, celui d’auto-entrepreneur plus communément appelé freelance. Ce statut est le statut préféré des startups mais également des grands groupes pour sa souplesse et sa disponibilité.

Consulting vs freelancing

Le freelancing, également connu sous le nom de travail indépendant, fait référence à une forme d'emploi où une personne travaille de manière autonome pour un ou plusieurs clients, plutôt que d'être employée à temps plein par une seule entreprise.

Les plateformes en ligne telles que Malt, Upwork, Freelancer, Fiverr et d'autres ont facilité la mise en relation des freelancers avec des clients potentiels, ce qui a considérablement contribué à la popularité croissante du freelancing ces dernières années.

Un consultant peut avoir le statut de freelance. Ces deux notions ne sont donc pas opposées mais plutôt additionnelles. Pour preuve, il existe aujourd’hui plus de 1 million de freelance consultants et experts indépendants (source : freelance.com). Cette donnée montre l’importance du freelancing dans le consulting et démontre également que de nombreux consultants sont salariés.

Les avantages d’un freelance vs un cabinet de conseil

En effet, un freelance a plus de latitude quant à son chiffre d’affaires à réaliser qu’un cabinet qui emploie 100 consultants. Il peut donc se permettre de choisir ses clients et d’adapter ses horaires à la demande du client. Il saura également mieux s’adapter aux petits projets.

Quelles solutions face à ces risques ?

Plusieurs solutions pourraient permettre aux entreprises de conseil de se détacher de ce TJM et ainsi valoriser leur connaissance grâce à un autre levier.

Nous présenterons la solution Library, qui permet à chaque entreprise de valoriser ses connaissances à travers des modèles prêts à l’emploi.

La connaissances asynchrone - Library

Que ce soit un modèle de cahier des charges, une fiche de poste, une note de cadrage, un support d’audit, une procédure, ces supports peuvent être standardisés et proposés à des entreprises ayant besoin d’aide pour mieux structurer leur projet.

Qu’il s’agisse d’exprimer un besoin, de définir une procédure spécifique, de recruter, etc, toute entreprise a un moment donné de sa vie besoin de compétences externes pour avancer et gagner en efficacité.

Achat d’un modèle

Exemple d’une entreprise qui souhaite faire appel à une agence de marketing d’influence:

Le directeur marketing doit exprimer scrupuleusement son besoin pour qu’il soit compris des agences consultées. Si, plutôt que de passer des heures et des heures en réunions avec ses collègues, il utilisait un modèle prêt à l’emploi, celui-ci lui donnerait une trame précise et lui ferait gagner un temps précieux. Autre argument intéressant, étant donné que ces modèles sont rédigés par les prestataires de service eux-mêmes, les besoins exprimés dans ces modèles sont ceux attendus par ces fournisseurs. Les échanges avec ces derniers seront ainsi plus fluides et plus rapides.

Voici un modèle de cahier des charges pour vous aider à consulter des agences en marketing d’influence.

Vente d’un modèle

L’autre aspect de Library réside dans le fait que toute entreprise dans le monde entier peut vendre ses connaissances de manière passive. Cela sous-entend qu’il faut travailler sur la connaissance pour la modéliser et la standardiser.

Nous apportons une structure unique pour permettre à chaque auteur d’être guidé dans la rédaction de son modèle.

Faites l’exercice et envoyez-nous vos modèles ! Vous verrez, ce n’est pas si simple. Car nous savons ce que nous achetons, mais nous ne savons pas comment on nous l’achète.

Conclusion

En conclusion, le consulting permet à des experts de fournir des conseils et des solutions aux entreprises qu'elles n'auraient pas en interne. Le modèle traditionnel de consulting repose sur la vente de prestations à la journée, ce qui peut s'avérer coûteux pour une entreprise. Le freelancing offre une alternative plus flexible mais pas forcément moins couteuse. Pour atténuer les risques et abaisser fortement le coût, tout en gardant le même niveau de qualité, Library est LA solution qui réunit tous vos critères.